HP Nextgel - Le Meilleur Sable Polymère de l'Industrie!

Le test suivant fait partie des nombreuses évaluations du contrôle qualité des sables polymères effectués dans les laboratoires de Techniseal.

De l'eau est vaporisée sur la surface du sable. Une fois le sable saturé d'eau, il est retiré de la boîte de pétri pour en faire une boulette.

La première observation importante chez le produit du concurrent est l’apparition d’une mousse blanche. Ceci est probablement causé par l’ajout d’ingrédients contribuant à réduire les émissions de poussière et à faciliter le processus de mouillage du sable. Notez que l’addition de tels ingrédients peut aisément entraîner le surmouillage du sable, augmentant ainsi de manière considérable son temps de séchage.

L’apparition de mousse indique aussi la présence d’air dans le mélange. Cet air restera emprisonné dans le joint, résultant en une structure plus faible et un potentiel accru de migration des additifs à la surface du joint. Grâce à sa technologie unique, NextGel ne requiert pas l’ajout de ces mêmes ingrédients, car il ne contient aucune particule fine, principale responsable de l’excès de poussière et de la formation du voile blanchâtre à la surface des pavés.

La deuxième série d'observations concerne la cohésion de la masse de sable.

Après quelques minutes de manipulation, les sables polymères atteignent généralement un certain degré de cohésion pour assurer une intégrité structurelle acceptable. Cette propriété est également étroitement liée à la résistance à la pluie hâtive.

Comme on peut le voir ici, l’échantillon HP NextGel démontre une grande élasticité, un signe incontestable de bonne cohésion et donc, d’une excellente résistance structurelle. De son côté, le produit du concurrent s'effrite, s'effondre et s’affaisse. Il a donc très peu de force structurelle. Ce sable échoue tout simplement le test. Les joints résultants souffriront donc d’une intégrité amoindrie et d’une résistance à la compression très limitée. Ce constat a été validé par le biais de tests additionnels où la force de compression de NextGel s’est avérée être au moins deux fois plus élevée que celle de ce concurrent.